logo-marguerite-louiseNOIR-ET-BLANC.png
Concertos-pour-orgue-Salve-Regina-Saeviat-tellus.jpg
France_Musique_logo_2008.png

ORGAN CONCERTOS

HAENDEL

 

Concertos pour Orgue

Salve Regina-Saeviat Tellus

Chiara Skerath, soprano
Gaétan Jarry, direction musicale et orgue 

 

Ensemble Marguerite Louise

Véritables petits délices d'esprit et de virtuosité de la musique baroque, les concertos pour orgue et orchestre de Haendel furent composés pour servir d’intermèdes au cours de ses oratorios. Joués à l’époque par Haendel lui-même, alors connu pour être un organiste sans égal, ces pièces d’une grande légèreté et d’une tendre poésie nous font découvrir une couleur sonore merveilleusement singulière… que Gaétan Jarry vient révéler grâce au nouveau « grand » orgue positif construit à cet effet par Quentin Blumenroeder pour Versailles : enfin un orgue qui sonne pour permettre à la musique de Haendel de prendre tous ses reliefs ! En réponse à cette jubilation instrumentale portée par les musiciens de Marguerite Louise, les motets à voix seule et orchestre de Haendel nous enivrent dans un feu et une fraîcheur toute aussi concertante, grâce à la voix exceptionnelle de la soprano Chiara Skerath, qui parachève d’illuminer ce programme plein de jubilation et de grâce.

Enregistré du 11 au 14 juin 2020 à la Chapelle Royale du Château de Versailles.

01 Concerto op. 4 Nr. 4 HWV 292 - Fa-Maj - 1. Allegro_44k-16bMarguerite Louise
00:00 / 03:50

PRESSE

On peut évidemment compter sur Gaétan Jarry, chef d’orchestre mais aussi organiste chevronné, pour révéler toute leur teneur poétique et toute la puissance évocatrice des ces concertos, qui font alterner joie exubérante, grâce délicate (l’andante du concerto en sol mineur) et recueillement (splendide adagio du concerto en ré mineur), d’autant que l’organiste joue sur un  nouveau « grand » orgue positif aux sonorités splendides, construit par Quentin Blumenrœder sur la base d’un orgue de 1719 restauré pour le Musée des Arts Décoratifs de Strasbourg, avec pour finalité de  « replacer le grand orgue au cœur de l’orchestre ». L’ensemble Marie Louise se distingue quant à lui par sa précision, sa transparence, sa vivacité, et surtout sa capacité à établir un vrai dialogue avec l’orgue ou la voix, dépassant de loin le simple rôle d’accompagnement parfois dévolu à l’orchestre dans ce genre de pièces.

 

Premières Loges

Stéphane Lelièvre - 12 mars 2022

 

 

 

Là encore un orgue qui tient la vedette à travers des accords virevoltant dans une aisance déconcertante, témoignant avec maestria de la maîtrise technique de Gaétan Jarry.

Baroquiades

Bruno Maury - juillet 2020

 

Of all Handel's output, the Organ Concertos seem unjustly neglected. These performances, with Gaétan Jarry performing and directing the Ensemble Marguerite Louise, may well go some way to recitify that situation, moxing them with vocal works performed by the astonishing Chiara Skerath. It is certainly to be hoped that these bejewelled performances make this music many friends.

 

Classic Explorer

Colin Clarke - 30 mars 2022

 

The ensemble fully lives up to its reputation with this new CD. The three organ concertos are performed with a sure sense of the melodic richness and stylistic variety of the pieces. The balance between the very charming (almost graceful) organ from the Royal Chapel in Versailles and the orchestra is exquisite: the organ sound does not dominate the orchestra, but is embedded in the orchestral sound. Jarry’s virtuoso and rhythmically pinpoint organ playing is ravishing! The two motets are exquisitely sung by Chiara Skerath. The slow parts of the Salve Regina and the Saeviat Tellus immediately captivate us with a very emotional performance. The more virtuosic pieces, especially in the more dramatic Saeviat Tellus show the singer in jubilant coloratura. A good control of the vocal line and breathing as well as an extraordinary art of nuance and coloring allow Skerath to deliver truly great performances.

 

Pizzicato

 octobre 2021

 

 

Discographie complète